8 bonnes raisons d'apprendre des langues étrangères ?

8 raisons d'apprendre une des langues étrangères

On nous le répète sans cesse : les Français ne sont pas doués dans l’apprentissage des langues étrangères. Et l’on nous explique parfois que c’est par ce que nous aimons notre langue plus que tout autre où parce que notre langue est si complexe à acquérir que nous n’avons plus de “place” pour d’autres, ou encore que l’occupation territoriale du français était tel que nous n’avions pas besoin d’apprendre les langues étrangères, etc.

Quelles sont les raisons d’apprendre une langue étrangère ? Devons-nous vraiment apprendre d’autres langues ? Quelles sont les vertus réelles de l'apprentissage des langues étrangères ?

 

 

1. Voyagez facilement

« Grâce aux langues, on est chez soi n’importe où » – Edmund de Waal.

Voyager dans un pays étranger facilement, bien appréhender les instructions, communiquer avec les personnes rencontrées, ne rien manquer de la visite guidée et même comprendre la carte du restaurant… à n’en pas douter, apprendre une langue étrangère - mieux, en maîtriser plusieurs - c’est posséder un pass pour le monde !

 

2. ...et faites de nouvelles rencontres !

« Le langage est la feuille de route d’une culture. Il vous indique d’où vient et où va son peuple » – Rita Mae Brown.
Pour rencontrer de nouvelles personnes dans un pays étranger, parler leur langue est un facilitateur évident. Et votre petit accent “so Frenchy” pourrait même leur plaire beaucoup !
Quant aux étrangers qui souhaiteraient venir en France et visiter Paris, nous ne saurions le conseiller d’apprendre au moins quelques mots de notre langue (français, langue étrangère) pour mieux nous rencontrer, n’est-ce pas ?!

 

3. Ouvrez votre esprit à la culture du pays

« Étudier une autre langue consiste non seulement à apprendre d’autres mots pour désigner les mêmes choses, mais aussi à apprendre une autre façon de penser à ces choses » – Flora Lewis.
Apprendre une nouvelle langue nous amène naturellement à nous intéresser à la culture à laquelle elle est liée. Par la langue, on appréhende ainsi toute une façon de penser, de considérer le monde vu de cette région de la planète. On apprend comment on peut vivre autrement (que comme nous français), on découvre d’autres habitudes, une autre gastronomie…

 

4. Sortez des idées reçues

Celui qui apprend la langue d’un peuple n’aura pas à le craindre ” Proverbe arabe.
Les peurs, les idées préconçues, les stéréotypes ne demeurent que dans l’ignorance. A travers l'apprentissage d’une langue, et par là-même d’une culture, votre vision du pays se modifie, s’affine et devient plus réaliste.
L’enseignement d’une seconde langue aux enfants dès l’école primaire, voire en maternelle, tend à développer plus de tolérance envers “l’étranger” et facilite ainsi leur évolution dans une société mondialisée.

 

5. Développez votre patience

L’apprentissage d’une seconde langue étrangère prend du temps. Cet exercice intellectuel tend ainsi à développer la patience et la persévérance, des caractéristiques de plus en plus rares (et pourtant appréciées) dans une société qui cherche à vivre en “temps réel”.

 

6. Un atout professionnel

La maîtrise d’une ou plusieurs langues vivantes constitue un atout indéniable dans la recherche d’emploi. Maîtriser le couple français anglais ou français espagnol ou français allemand est une grande porte pour une carrière à travers l’Europe.
Pour les professionnels, parler, voire lire et écrire, dans une autre langue, offre un élargissement substantiel de leur marché potentiel.
Au quotidien, dans l’entreprise, lire dans une langue étrangère (en anglais notamment) permet de bénéficier de sources documentaires bien plus vastes et ainsi, de développer ses compétences, ses connaissances, voire d’apporter une vision différenciatrice à ses clients.

 

7. Développez vos capacités cognitives

L’apprentissage des langues améliore, semble-t-il, notre santé cognitive (flexibilité, rapidité intellectuelle, meilleure capacité analytique).

En particulier, une récente étude du “Journal of Neuroscience” qui s’est intéressé au bilinguisme démontre une flexibilité intellectuelle plus importante, permettant aux personnes bilingues de réaliser des tâches cognitives plus rapidement et plus aisément que les autres.

 

8. Retardez le vieillissement

Selon une étude empirique du journal scientifique Annals of Neurology, les personnes âgées parlant une ou plusieurs langues étrangères ont davantage de facultés cognitives (intelligence, faculté à lire, vivacité d’esprit), que les autres.

Une autre étude américaine menée sur 450 personnes dont la moitié étaient bilingues depuis l’enfance semble démontrer que ces derniers développent des troubles d’Alzheimer en moyenne quatre ou cinq ans plus tard que les autres.

Dans les écoles, l’enseignement d’une première langue étrangère aux enfants pour permettre de maîtriser une deuxième langue étrangère en plus de la langue maternelle à l’âge adulte tend à devenir une priorité du Ministère de l’Éducation Nationale en France. Une bonne chose pour leur développement social et même physiologique à en croire tous ces éléments.

 

Alors l’apprentissage des langues étrangères nous rendrait-il meilleurs ?

Les linguistes, traducteurs-interprètes, amoureux des langues, des voyages et des cultures répondront sans doute “OUI !” sans hésitation. Mais comme le souligne l’auteur d’un article du site mondelangues.fr, tous les polyglottes sont loin d’être des humanistes ou personnages bienveillants et altruistes : le haut dignitaire nazi Göbbels parlait couramment français, Viktor Bout, marchand d’armes russe, maîtrise une bonne dizaine de langues, etc.
Sans doute l’intérêt pour les langues révèle-t-il souvent un intérêt pour les autres, leurs cultures et ainsi des personnalités plus humanistes. Mais attention aux grandes généralités qui ne peuvent en aucun cas s’appliquer de façon systématique !